16 juin 2014

#ChallengeAZ : N comme NAUDO, de Finestret à Alger

Quand on commence une généalogie descendante, on sait où on débute mais on ne sait jamais où cela va nous mener...

Tout commence à Finestret, commune de 500 habitants en pleine expansion, traversée par la Llentillà. 

Emplacement de Finestret et Joch (66)

François NAUDO est né dans la commune de Finestret, dans les Pyrénées-Orientales (66), le 23 septembre 1802. Il y décèdera à 69 ans, le 25 mars 1872. Il aura le temps de connaitre certains petits-enfants,mais n'aura pas connu la branche algérienne de la famille.

François se marie avec Thérèse Colombe DORANDEU, à Joch, petit village limitrophe de 300 habitants, le 14 mai 1834. Les DORANDEU sont une famille originaire de la commune depuis plusieurs générations. Ils sont cultivateurs et habitent dans une métairie, à la sortie du village sur la route de Finestret. La voie s'appelle à présent Chemin du Mas DORANDEU. Thérèse est la fille cadette de Julien et Eulalie RIUS. Sa naissance a été déclarée à Finestret, le 17 novembre 1811. François est cultivateur et a 31 ans. Au mariage sont présents les parents de Thérèse, mais aussi son beau-frère Jacques GARRIGUE, ses deux cousins, Joseph et François RIUS et Mcihel GRANGE, un ami.
Il s'installent à Finestret avec le père de François, Jacques, et ses deux soeurs. Colombe GASCH, sa mère, est décédée 2 ans plus tôt.

Le couple aura 8 enfants. Le choix des prénoms de ces enfants se fera naturellement pour certains. Colombe est le nom de la sainte patronne de Finestret. François, Joseph et Jacques sont des prénoms courants dans la commune et la famille. 

Colombe Eulalie Rose, la soeur ainée, naît en 1835. Deux ans plus tard, Françoise Colombe Philomène, naît, deux jours après noël. Le 27 février 1840, c'est au tour de Marie Thérèse Joséphine de rejoindre la famille. En juillet 1841, Françoise Colombe, la cadette, décède à 3 ans et demi. Thérèse est à nouveau enceinte et accouchera le 19 novembre 1842 d'une fille, Thérèse Elisabeth Catherine.
Ce n'est qu'en 1845, que François déclarera enfin la naissance d'un premier fils, nommé François Jacques Joseph, mais que l'on prénommera Jacques. Trois ans plus tard, début janvier, un second fils voit le jour, cette fois-ci ce sera François Joseph Jacques, couramment appelé François. Six ans plus tard, à 43 ans, Thérèse donnera naissance à son dernier enfant, Sébastien Julien Pierre. Pourquoi Sébastien ? Les oncles et les conjoints des tantes du petit n'ont pas ce prénom. S'agit-il du saint du jour ou du prénom d'un voisin ? Non, le 15 juillet, c'est la saint Henri. Julien est le prénom de son grand-père maternel. Né le samedi 15 juillet 1854, il a 19 ans d'écart avec Colombe, la fille aînée de la fratrie.  Sébastien ne connaîtra pas sa soeur Françoise née en 1837 et décédée à l'âge de trois ans et demi. Il ne connaît pas non plus ses grands parents paternels, Jacques NAUDO est décédé 10 ans plus tôt. Son grand-père maternel, Julien, décède 6 mois après sa naissance.

A sa naissance, il a 4 soeurs et 2 frères encore en vie. A trois ans, il participe au mariage de sa soeur Colombe, le 17 février 1857 à Finestret (66) avec François GASCH. Leurs enfants jumeaux naissent 10 mois plus tard, le jour de noël. Malheureusement, l'un des deux naît sans vie, leur second sera déclaré sous les prénoms de François Sébastien Pierre, peut-être un clin d'oeil à son oncle. Lorsqu'il a 8 ans, sa soeur Marie décède le 13 avril 1863, célibataire. Lorsqu'il a 11 ans, c'est au tour de sa soeur Colombe Eulalie Rose épouse GASCH. Après avoir donné naissance à deux autres garçons, Félix, décédé à l'âge de 2 ans en 1862, et Joseph en 1863. Les petits François et Joseph habiteront avec leur grand-mère paternelle et leur père en 1866, après le décès de leur mère.
Recensement famille GASCH 1866 Finestret (66)

Un an plus tard, le 13 mai 1867, Thérèse Elisabeth Colombe se marie à Finestret avec Jean André GOIZE. Il est originaire de Quillan. Dénommé André, il est déjà présent à Finestret en 1866, chez les MARTY, les meuniers du village, en tant que fabricant de pipes. Sébastien aura au moins 2 neveux par sa soeur Thérèse, Jean Adrien Joseph et François André.

La vie suit son cours à Finestret. Sébastien a 13 ans et va à l'école avec Michel CAYROL, l'instituteur communal. Jacques et François, ses frères aînés sont déjà partis faire leur service militaire.

En 1872, Le père de Sébastien, François NAUDO, décède à l'âge de 69 ans. Ce sont son fils, Jacques et son gendre André GOIZE qui déclarent son décès à la mairie de Finestret. 9 mois plus tard, Thérèse, la dernière fille de François décède également, célibataire.

Deux ans plus tard, le malheur s'abat de nouveau sur la famille, Thèrèse Catherine Elisabeth épouse GOIZE, mère de 2 enfants, décède en octobre 1874.

Faisant normalement parti de la classe 1874, Sébastien est absent le jour de la conscription, et pour cause, il a décidé de s'engager comme apprenti-marin à Toulon en 1875.

Recensement famille NAUDO - DORANDEU 1876 Finestret (66)
Recensement Famille GASCH - JOCAVEILL 1876 Finestret (66)
En cette année 1876, dans la maison de Finestret, vivent alors Thérèse, la maman, Joseph, le fils de Colombe épouse GASCH, Jacques, François et Jean et François GOIZE. Où sont passés les conjoints GASCH et GOIZE ? François GASCH s'est remarié en novembre 1867 avec Thérèse JOCAVEILL, originaire de La Bastide, à quelques kilomètres. Ils ont emménagé ensemble à Finestret avec les deux fils de François, Françoise Sébastien Pierre et Joseph. En effet, le recensement de 1876 compte deux fois les enfants, chez leur père et chez leur grand-mère. Jean André GOIZE, lui, est parti vivre en corse et enverra son consentement par écrit au mariage de son fils Jean Adrien Joseph 22 ans plus tard.




Quelques réjouissances se profilent à l'horizon. Jacques le fils aîné, se marie avec Rose Catherine Philomène BONNET le 5 mai 1880, à Finestret. Ils auront 4 enfants, Marie en 1881, Thérèse en 1883, Jacques en 1885 et François en 1891.

De son côté le frère cadet, François, se marie en octobre 1882 avec Marie Philomène Thérèse RACOURT. 6 jours plus tard, Thérèse DORANDEU, la mère de François, décède à Finestret. Ils auront deux filles Mélanie, qui décèdera  à l'âge d'un an, et Marie, qui décédera à Mustapha en Algérie à 3 mois en 1885. En effet, entre temps, Sébastien s'est marié en 1883 avec Marie Thérèse Marguerite RACOURT, une cousine de l'épouse de François. Ils sont partis vivre à Alger, car Sébastien est Matelot des douanes dans cette ville. Est-ce la peur des conditions d'hygiène du pays qui contraindra Marie à effectuer deux fois le voyage à Finestret pour accoucher dans la famille de Sébastien, d'une Marie et d'un François Sébastien Julien en avril 1884 et septembre 1886 ? En effet, c'est au moment du décès de Marie NAUDO, la fille de François et Marie RACOURT, à Mustapha, que sa mère contracte une pleurésie. Elle décédera après un an de souffrances, après avoir transité dans plusieurs hôpitaux pour finalement rendre son dernier souffle à l'hôpital militaire de Dra-El-Mizan le 18 mars 1886.

François est alors veuf et sans enfants. Il décidera de refaire sa vie avec Thérèse COSTASECA. Ils publient les bans du mariage en 1888 à Finestret. Mais pour une raison inconnue, ils annuleront le mariage. Le père de Thérèse, Marc, décédera quelques mois plus tard. Était-il déjà malade ?

Marie, la femme de Sébastien sera à nouveau enceinte et accouchera cette fois-ci à Alger d'un garçon prénommé Albert. Mais celui-ci décédera 2 ans plus tard en 1890.

1892 sera encore une année riche en évènements, François se marie avec Marie RAMONET, la fille de son voisin. et Jean Adrien Joseph GOIZE, son neveu, se mariera avec Victoire RACOURT, la soeur de la femme de Sébastien. Ils iront habiter à Alger et donneront naissance à au moins deux filles, Adrienne et Jeanne qui se marieront également à Alger. Marie, le première fille de Sébastien, se mariera à Tizi-Ouzou.

En visitant le cimetière de Joch, j'ai trouvé une tombe d'un Etienne NAUDO et de sa fille Yvonne, décédée en 1945. Or, dans les registres de l'ANOM d'Alger, j'ai trouvé la naissance d'Yvonne NAUDO. Quels sont leurs liens de parenté avec Sébastien ?

La prochaine étape serait de déterminer si les familles de Sébastien NAUDO et Jean GOIZE sont rentrés en France et à quelle époque.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire