25 juin 2014

#ChallengeAZ : V comme Vauban et ses fortifications en Roussillon


Sébastien de La Preste, marquis de Vauban, (1663-1707) est un homme talentueux : ingénieur, architecte militaire, urbaniste, ingénieur hydraulicien et essayiste. Il a été nommé Maréchal de France par Louis XIV. Il a fortifié un grand nombre de cités des Pyrénées pour le compte du roi et nous a laissé de magnifiques réalisations classées pour certaines d'entre-elles au Patrimoine Mondial de l'Unesco. Voici un petit florilège des fortifications et villes créées par Vauban en Roussillon... 


Quelques fortifications de Vauban en Roussillon - Google Maps
 

Vue aérienne de Mont-Louis (66) - Wikipédia
Mont-Louis : C'est une ville nouvelle créée par Vauban à la fin du 17ème siècle. Le choix de l'emplacement se fait suite à la signature du Traité des Pyrénées en 1659. L'Espagne étant en fin de domination, le but est de construire une place forte pour surveiller les entrées de la Province du Languedoc, les mouvements de troupe et de contrôler la route du sel. C'est l'ancien site de Vilar d'Ovança, à plus de 1600m d'altitude, qui est choisi pour construire la place forte constituée d'une citadelle, d'une ville haute et d'une ville basse, appelée Mont-Louis en hommage au roi. Les travaux débutent en 1679, effectués par 3000 soldats et 500 artisans pour construire l'essentiel de la forteresse en 2 ans. En 1681, la place est inaugurée en présence de son nouveau gouverneur François de Fortia, marquis de Durban.

La ville sera bâtie à partir de 1727, pour remplacer les baraquements en bois dans lesquelles sont logés les habitants jusqu'à présent.

Four solaire de Mont-Louis (66) - Wikipedia
L'unique accès de la ville se fait par la Porte de France, passage sécurisé par un pont-levis, trois portes, une herse et deux salles de corps de garde. La ville basse a été prévue pour accueillir les commerçants, bourgeois, artisans. Les échauguettes (petites tours d'angle) permettent de surveiller toutes les directions et ont fait que Mont-Louis n'a jamais été assiégée.
A noter que depuis 1964, la citadelle de Mont-Louis accueille le Centre National d'Entraînement Commando. D'autre part, des travaux de Lavoisier, qui y avait érigé un grand "concentrateur à lentilles" capable d'enflammer une bûche de bois en quelques secondes, ont été poursuivis par un spécialiste du CNRS. Mont-Louis bénéficiant de plus de 3000 heures de soleil par an, un four solaire y a été construit en 1947, remplacé par un grand four en 1993 pour la recherche scientifique et des productions artisanales ou industrielles, comme par exemple le sifflet du Train Jaune ou les potiers marocains de Safi en ce moment.

Mont-Louis est classé au Patrimoine de l'Unesco.



Fort Saint Elme à Collioure (66) - Wikimédia
Fort Saint-Elme et Miradoux à Collioure : Cité de résidence d'été des rois de Majorque, récupérée par Louis XIV en 1643 et annexée suite au Traité des Pyrénées, Collioure devait être une ville de garnison. Vauban rasa donc la vieille ville pour dresser l'enceinte extérieure du fort (ancien château royal), le Fort Saint-Elme et  le Mirador, et aménager le glacis. La population est déplacée dans une nouvelle ville construite plus au nord. La citadelle sera transformée en prison en 1939 et le château royal servira de camp disciplinaire pour les réfugiés de la Retirada. Vauban avait d'abord jeté son dévolu sur Port-Vendres qu'il souhaitait aménager en grand port militaire. Suite à l'opposition sur place, il s'est rabattu sur Collioure.(1)

Village fortifié de Villefranche-de-Conflent (66) - Wikipédia
Fort Libéria et Cité de Villefranche-de-Conflent : Construit par Vauban en 1681 en même temps que Mont-Louis, le fort est relié à la cité de Villefranche de Conflent par l'escalier des mille marches (734 en réalité). Le Fort abrite la prison des Dames, les fameuses empoisonneuses de Louis XIV, emprisonnées à vie. Le fort est inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco en 2008 et monument historique en 2009. En contrebas du Fort Libéria se trouve donc la cité de Villefranche-de-Conflent, assiégée par les français en 1654. De nouvelles fortifications sont érigées sur les plans de Vauban en 1669. Abritant encore des maisons médiévales, un beffroi carré et l'ancien hôpital de 1228, Villefranche est classée plus beau village de France.



Fort de Bellegarde au Perthus (66)
source : fortified-places.com
Fort de Bellegarde : Situé au dessus de la ville frontalière du Perthus, il sert à la protection du Col du même nom. Le Perthus devient territoire Français après la signature du Traité des Pyrénées. L'ancien fort sur place est donc rasé, les travaux, commencés en 1677, s'achèveront en 1694.  De forme pentagonale, le fort est constitué d'un glacis de 1 km de long, de cinq bastions. Derrière le rempart, un mur renforce sa protection. Au coeur de la forteresse, était établis une garnison de 600 hommes ainsi qu'une chapelle, un hôpital, une boulangerie et son moulin. Là aussi, c'est la Porte de France qui est l'unique porte d'entrée dans le Fort. Plus récemment, le Fort servira de camp d'internement lors de la Retirada en 1939. le Fort a servi de lieu de tournage aux films "La Scoumoune" avec Jean-Paul Belmondo et Claudia Cardinale, "L'évadé"  avec Charles Bronson, et "Le Solitaire" avec Raymond Pellegrin et Jean Lefèbvre.


Fort Lagarde à Prats-de-Mollo (66) - Wikipédia
Fort Lagarde à Prats-de-Mollo : Le Fort Lagarde a été construit par Vauban à la fin du 17ème siècle, également suite au Traité des Pyrénées qui en fait une place-forte frontière, à seulement 13km de l'Espagne. En 1677, un donjon en forme d'étoile est édifié autour de la vieille tour à signaux. Il permet aux soldats français de contenir la révolte des Angelets. En effet, la gabelle, qui avait été supprimée en 1292 et est remise en vigueur par le roi en 1659, donne naissance à un trafic de contrebande du sel d'Espagne, par le col d'Ares entre autres. Suite à la répression par les soldats, les catalans se révoltent en 1666. Après le siège de la ville, le château est renforcé pour accueillir une plus grosse garnison. Faute de moyens financiers, Vauban ne pourra pas mener à son terme le démantèlement et la reconstruction du fort. Le Fort est classé monument historique depuis 1925.


Sources :
Articles : Vauban, Collioure, Fort Lagarde, Fort Bellegarde, Fort Saint Elme, Mont-Louis, Réseau des sites majeurs de Vauban, Citées fortifiées par Vauban, in Wikipédia
L'histoire de nos villages, Jean Rifa, tome 1 à 3, éditions Alliance.
http://jeantosti.com/villages2/portvendres.htm 
http://www.mont-louis.net/
http://www.villefranchedeconflent.fr/
http://www.sites-vauban.org/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire