14 nov. 2018

Poilus oubliés d'Argelès-sur-Mer : Alexandre SURJUS

Aujourd'hui, je vous présente Alexandre SURJUS, l'un des 4 poilus ajoutés sur le Monument aux Morts d'Argelès-sur -Mer vendredi dernier.


Alexandre Antonin Paul SURJUS est né à Argelès-sur-Mer le 15/03/1896, il est le fils de Jean Côme Séverin, mercier et Marthe Rose Joséphine BERNARD GIMER.


Le couple aura 6 enfants :
    • Séverin Jean Joseph en 1894 (et qui décède en mai 1896, deux mois après la naissance d'Alexandre),
    • Ludovic Landri Jean en 1897,
    • Joséphine Marthe Rose en 1899,
    • Rose Alexandrine Séverine en 1905,
    • Séverin Omer en 1906.


En 1906, la famille est recensée à Argelès-sur-Mer. Les parents sont cafetiers. Mais en novembre, la famille émigre au Brésil, dans la région de Soro Cabana.


Lors de la mobilisation, Alexandre et Ludovic SURJUS devront rentrer en France pour participer à la Grande Guerre.


Croix de Guerre 1914 1918
Fdutil [CC BY-SA 3.0 
(https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], 
from Wikimedia Commons
Alexandre est mobilisé le premier en janvier 1916. Vu qu’il est à l’étranger, il arrive au corps en avril. Il passe rapidement au grade de caporal le 21/02/1917, redevient soldat puis à nouveau caporal le 17/02/1918. Cité à l’ordre de la Division, pour avoir contre attaqué « l’ennemi bien supérieur en nombre, ne s’est replié qu’à la dernière extrémité s’arrêtant constamment pour enrayer par son feu l’avance de l’ennemi et protéger les replis des fractions voisines », il obtient la Croix de Guerre avec étoile de Bronze le 7/10/1918. Malheureusement, il est tué à l’ennemi le 26/10/1918 près de Nizy-le-Conte, dans l'Aisne, trois semaines avant l'armistice. Ce jour-là, le 46ème Régiment d'Infanterie perd 8 hommes et compte 44 blessés.


La Croix de Guerre ci-contre a une étoile de Bronze et deux palmes de Bronze.



A son décès, Alexandre est déclaré célibataire. 

Transcription de l'acte de décès d'Alexandre SURJUS
Transcription de l'acte de décès d'Alexandre SURJUS - Archives de Paris - 1D38
Extrait du livre d'or d'Argelès-sur-Mer (66) Source : https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/media/FRAN_IR_051016/cvrzlu67hl4--1kh246n1x644y/FRDAFAN85_OF9v173600_L
Son frère, Ludovic, est incorporé en avril 1917. Il obtient une citation à l’ordre du Régiment le 4 mai 1917 et a été décoré de la Croix de Guerre pour avoir tué à bout portant un sous-officier ennemi faisant irruption dans sa tranchée, 5 jours seulement après son arrivée au régiment. Il est  blessé en juin 1918, mais évacué puis disparu et fait prisonnier le même jour. Il sera rapatrié d’Allemagne le 12 janvier 1919. Il repartira seul au Brésil et ne sera pas mobilisé en 1939.  En juillet 1919, il fait partie d’une liste de passagers en tant que stewart sur le vaisseau Canada au départ de Marseille. On nous indique qu'il lui manque le pouce gauche.


Séverin Omer, lui, n’a pas été recensé en France, la dernière trace de son existence sur internet est un passeport obtenu en 1982 au Brésil. Il est marié et réside à côté de Sao Paulo. A ma connaissance, les frères et sœurs d'Alexandre ne sont pas revenus en France.

Passeport de Séverin Omer SURJUS (1982) - source : Familysearch.com


Alexandre SURJUS fait partie des 126 soldats présents sur le Monument aux Morts d'Argelès-sur-Mer.

12 nov. 2018

Commémoration 11 novembre à Argelès-sur-Mer (66)

Source : www.ville-argelessurmer.fr
Hier, j'ai participé aux commémorations du 11 novembre à Argelès-sur-Mer, sur l'invitation de Laurence RIALAIN, du service communication de la mairie. 
En effet, j'ai participé à la recherche des descendants des 4 poilus Morts Pour La France ajoutés sur la plaque commémorative du Monument aux Morts et dévoilés hier au public, dans le cimetière d'Argelès-sur-Mer :
  • Edouard Jean Jacques BARBOTEU, 
  • Ferréol François Sébastien BÈS, 
  • Louis Marius PÉLISSIER, 
  • Alexandre Antonin Paul SURJUS. 

Au cours des prochains jours, vous pourrez retrouver la biographie de ces 4 poilus sur le blog. 
A très bientôt,
Sandrine

21 sept. 2018

Préparation du ChallengeAZ 2018 : recherche du thème

Source : coulissesmedia.com
Bonjour à tous, la rentrée est arrivée et avec elle, mon rappel pour commencer à réfléchir au thème du ChallengeAZ 2018 ! 

Cette année le fil conducteur va être de trouver toutes les informations possibles sur quelques individus de mon ascendance dont je ne sais pas grand chose. Parce qu'à force de travailler pour les autres, voir que sa propre généalogie n'avance pas, c'est très frustrant. Heureusement, chaque année, le challenge est là pour m'aider à m'y replonger, revoir les recherches laissées de côté, reprendre les informations brutes et voir ce qui manque. Ce sera aussi une excellente occasion pour exporter ma généalogie toute propre sur mon profil geneanet et enfin pouvoir partager mes recherches des 4 challenges précédents.

J'ai hâte :)

Et vous, avez-vous trouvé votre thème ?

22 août 2018

Find your French ancestors : Soon available distance training

source : theautismhelper.com
As I announced in February, I am finalizing the writing of a genealogy distance training for anglophones, to give you the sources and methods to search and find your French ancestors.

 
This 13-module course covers French history and geography and their repercussions on research, genealogy bases, types of archives and their rankings, existing sources online, databases, associations and social networks, the details of digitized documents and documents and how to find them ... It is a training in constant evolution to which I will add the new sources available as soon as they appear.

It allows you to obtain a methodology and a whole range of tools to help you find your ancestors French, metropolis or territories and former French colonies.

Each module will contain a simulation exercise to enable you to train.


I am obviously at your disposal for any questions concerning this training, before, during and after.

See you soon for this new adventure.


-------
Comme je vous l'annonçais en février, je finalise actuellement l'écriture d'une formation à distance de généalogie à destination des anglophones, afin de vous donner les sources et les méthodes pour rechercher et trouver vos ancêtres français. 

 Cette formation en 13 modules permet d'aborder l'histoire et la géographie française et leurs répercussions sur les recherches, les bases de la généalogie, les types d'archives et leurs classements, les sources existantes en ligne, les bases de données, associations et réseaux sociaux, le détail des actes et documents numérisés et comment les trouver… C'est une formation en constante évolution à laquelle j'ajouterai les nouvelles sources disponibles dès leur apparition.

Elle vous permet d'obtenir une méthodologie et toute une palette d'outils afin de vous aider à trouver vous-même vos ancêtres français, de métropole ou des territoires et anciennes colonies français.

Chaque module contiendra une mise en situation de recherche afin de vous permettre de vous entraîner.

Je suis bien évidemment à votre disposition pour toutes les questions concernant cette formation, avant, pendant et après.

A très bientôt pour cette nouvelle aventure.

29 mai 2018

La famille DENVIOLET à Perpignan : 4 filles mères célibataires !

sc.mogicons.com
Chaque famille a ses petits secrets et autres histoires qui, à l'époque, devait être source de commérages. Parmi les situations les plus en vues, les mères célibataires sont presque devenues monnaie courant dans la fin du 19ème siècle. En voici un exemple, à Perpignan.

Pierre DENVIOLET et Marie Joséphine BERTRAND se marient à Ille-sur-Têt (Pyrénées-Orientales)en 1860. Il est journalier, orphelin depuis qu'il a 6 ans, Marie est sans profession et n'a plus ses parents non plus. Tous deux originaires de milieu modeste, le couple part sur Perpignan, à 25 kilomètres, afin d'améliorer ses conditions de vie. Ils habitent tout d'abord en plein centre-ville et Pierre exerce en tant que journalier. Ils ont quatre filles : Anna en 1865, Mathilde Eugénie en 1867, Catherine en 1869 et enfin Françoise en 1872.

Nous retrouvons leur trace en 1883, lors de la naissance de leur première petite-fille Eugénie Baptistine en 1883. Sa mère, Anna a alors 17 ans et habite Route de Prades avec ses parents. Anna aura un deuxième fils, Pierre, né en 1885. Ils seront légitimés tous les deux lors de son mariage avec Victor SALETTES, briquetier, en 1889 à Perpignan. Cinq demi-frères et sœurs les rejoindront.

Mathilde, la cadette, a également eu son premier enfant à 17 ans, elle se prénomme Marie-Jeanne mais ne survit que 8 mois et décède en septembre 1885. Son fils Jean-Pierre naîtra en 1886 et décédera à 34 jours, puis suivra Marie Léonie qui naît en 1887. Enfin, un dernier enfant, Justine naîtra en 1891. Mathilde ne s'est apparemment jamais mariée. Marie Léonie et Justine se marieront respectivement en 1906 et 1909.

Catherine, la benjamine de la famille, accouchera d'une fille prénommée Marie Catherine en 1891, qui décédera 1 mois et demi à peine plus tard.
Catherine se mariera avec Etienne CARRERE, un artiste lyrique, en 1893.

Enfin, Françoise, la dernière des filles, aura une fille, Valentine en 1890, qui ne vivra que 3 semaines. Françoise se mariera avec Bonaventure SALETTES, son beau-frère, ils auront alors un fils, Pierre François, né en 1891, le même jour que sa cousine Marie Catherine. 
Après le décès de Catherine et Bonaventure, Françoise se mariera avec son beau-frère Etienne CARRERE.

Sources : Archives départementales des Pyrénées-Orientales


14 févr. 2018

Find your French ancestors #1 : How to find a birth certificate : the enigma of Thérèse LANGLES

source : familysearch.org
During your genealogical research, you have found a person who was born in France. The only information you have is a place and a year. How to find the birth certificate ?

We'll take an real example to learn about it.

On the familysearch website, I'm searching a person who lived in the United States and was born in Perpignan in France.

Thérèse Mathilde Langles Halbleib married George Eisenbaum in Manhattan on the 5th of May 1879. In the marriage certificate, the writer of the act wrote that Thérèse was born about 1845 in Perpignan, Pyrennes orientales France.




Step One : Find the place

source : geneawiki.com

In the website wikipedia, we search the name Perpignan. we learn that this city is located in the department of Pyrénées-Orientales, with number 66.

On the website Geneawiki, at this link https://fr.geneawiki.com/index.php/Archives_d%C3%A9partementales_en_ligne the first map named "Etat-civil" (who means civil status) define the department that have digitized their archives.

By clicking on the map, on the "66", we'll be redirect on the website of this departement : http://archives.cg66.fr/

Step Two : Find a exact date

source : cg66.fr

We click on the button "Accès aux recherches thématiques" and after on "Etat civil".

The list of the towns appears by alphabetic order. Click on the letter "p", then "PERPIGNAN (après 1793)" (Perpignan after 1793).

We'll get four choices :
- registres de naissance (birth registers)
- registres de mariage (marriage registers)
- registres de décès (death registers)
- Tables décennales (decennial tables)

We don't have the exact date so we have to search in the decennial tables. These tables list the birth, marriage and death records, in this order most of the time, in alphabetical order, over a period of ten years. The first table begins in 1793. For a birth in 1845, we'll therefore look for the decennial table from 1843 to 1852.

We click on "tables décennales" and then we write the date or the period, here 1845. Then we click on the button "rechercher" (research).

The website suggests a lot of answers. We click on the picture before the good dates : 1843-1852.
source : cg66.fr


The register will appears in a new window. The first page contains the name of the town and the period.

We can click on the >> arrow, the pages will turn ten by ten. We'll search with the two surnames of Mathilde : Langles and Halbleib


We can zoom the picture by clicking on the botton, on the first or second icon. In this viewer named Gaia, we can drag and drop to move the picture. We block the parameters of zoom by click on the blue padlock. We can close the tumbnail.

In these decennial tables, surnames are classified by alphabetical order and then by year. At the 100th view, there are the surnames which start by the letter M. The year was written on the left this time.

At the 84th page, we find the surnames which starts by "L" for the 1845 year. Writing is delicate to decipher, so we take our time. No Langles here. We kown that the date is rough. We would have two possibilities. Continue the research with the surnames "langles" before and after 1845 (5 years maximum), or search in 1845 with the second surname Halbleib. I suggest a third proposal. Indeed, we assume that the second name is that of his mother. In France, the new-born take the surname of the father. Maybe the surname "Halbleib" is the Therese's mother's surname.

Step Three : Find in another base

source : filae.com

We decide to search on the website filae.com which is the ancient website genealogie.com. The website contains direct links to almost all acts of the 19th century in the archives website in France. Warning, sometimes the indexing isn't exact.

We search with the surname LANGLES at Perpignan. The result concerns a Therese dead in 1809. We search with the surnames Halbleib in France. In the results, we find Helene HALBLEIB whose parents are named HALBLEIB Henri and SANGLES Thérèse Mathilde. The document is a banns publishing which is located in Saint-Mandé in Val-de-Marne (94), a department near Paris, on the 16th of november 1902. The document is supplied by Geneaservice, a commercial website, which have many records from Paris and Marseille. We are going to find the original. The banns publishing are wrote in a banns publishing register, in the commune of the husband-to-be and the wife-ti-be, if they are different. Most of the time, the marriage record is in the commune of the wife-to-be. We're going to assume that the marriage took place in the same city of Saint-Mandé.

source : filae.com


Step Four : Find the original marriage act


To find the archives website, we make same process as Perpignan. Search in wikipedia the number of the department to get the direct link on the website geneawiki.

By hovering over the "recherches" tab, we choose the title "Archives en ligne" (online archives) and the words Etat civil (civil status)

There's three lines in the form : Commune (City), Type d'acte (kind of certificate) and Années (Years). Like on the previous website, we can define a year or a period. For the city, we click on the name Saint-Mandé in the drop-down list and for the year, we key 1902.

On the result's list, we choose "mariages" which is the record register.

source : http://archives.valdemarne.fr
On another tab, we search the part of the marriage. This list contains the names of the husband and the spouse separatly. If not, the marriage are classified at the husband's name.

The new tab contains the mariages for 1901 and 1902.  At the latest pages, the register contains a annual table. In this table we search Robillard Henri Jules. At the view 167, we find it. A number before his name give us the number of the certificate, 122. We check by searching Helene HOLBLEIB at the 133th. We find this certificate on the 570th view. The surname of the spouse is HABLEIB again. It was a copy falt on the decennal table.

source : http://archives.valdemarne.fr


 On the top of the 571th view, we can read that Hélène HALBLEIB was born in Recife in Brasil on the 5th of november 1870, from Henri HALBLEIB and Thérèse Mathilde SANGLES, who was dead on the 22th of june 1901 in Saint-Mandé. The grand-parents of Hélène would be Catherine Thérèse Marie Anne Sangles with unnamed father.

That isn't the informations we have first.

We're going to follow these elements.

Step Five : Find the death act of Therese


We'll search the death certificate of Mathilde SANGLES on this website. On the 116th wiew of the death register, we find the act of Thérèse Mathilde SANGLES widow EISENBAUM. In this act, the redactor wrote that Thérèse Mathilde was died at 55 and was born in Perpignan. She would be the daughter of Catherine Thérèse Marie Anne Sangles and of unnamed father.

The year of her birth would be 1846. 

Step Six : Going back to the beginning


We check at Perpignan's register. There are two Thérèse SANGLES on the decennial table. One was born on the 11th of august, the second on the 29th of september. We'll check for the both of dates. We search the birth register for the 1845 year. We click on the "précédent" button (previous) to find the four choices, and click on "regitres de naissances" by keying the year 1844 to include 1845  in the results. As the marriage register, at the end of the register are annual table. Unfortunately, these register don't. We have to search by our own. The date of the certification is at the start of the document, we check the date as one goes along. We're near of the certification wrote in september. This certification concerns a Therese Ernestine SANGLES. The mother's name is Antoinette SANGLES. She's not ours. At the 495th view, we find a note for Therese SANGLES. It's a mention to write beside the certification for a recognization. (We'll see these type of certification in another tutorial). At the next view, we find the certification at the name of Thérèse Mathilde SANGLES, from Thérèse SANGLES and of unnamed father. 


We can take a screenshot of this view for our familytree.

This certification don't give us information about a father. However, on familysearch, we've got a name of father, Etienne LANGLES.
You can comment and ask questions about this tutorial. Good luck for your search. Have a good day.

18 oct. 2017

P comme PAPIN, la piste DENIS (2)

source : express.co.uk
Je continue de chercher la trace de la légende familiale (je peux bien l'appeler comme ça maintenant, vu toutes les pistes que je suis pour trouver :) ) de la relation entre la famille de ma grand-mère maternelle Suzanne MONCHATRE et les soeurs PAPIN, les fameuses meurtrières du Mans.

Dans cet article, j'avais envisagé une nouvelle piste. Le lien pourrait provenir de la famille du parrain de ma grand-mère, Auguste DENIS, qui l'a élevé.


J'ai continué de chercher les frères et soeurs éventuels d'Auguste Gabriel DENIS.

Le recensement de la ville de Téloché en 1911 nous donne la composition complète de la famille :
- Auguste DENIS, le père
- Augustine MAILLARD, la mère
- Auguste Gabriel, né en 1890 à Marigné
- Augustine Georgette, née en 1897 à Téloché
- Jules, né en 1902 à Téloché
- Georges, né en 1906 à Téloché.

source : sarthissime.blogspot.fr
Il n'y a pas de mention de mariage sur l'acte de naissance de Jules, et celui de Georges n'est pas en ligne.

Augustine Georgette, se mariera en 1919 avec Alexandre LÉTOURMY à Saint-Mars d'Outillé. Il est le fils de Louis Auguste et Eugénie ROBERT.

En 1921, nous retrouvons une partie de la famille à Mulsanne, au Bourg Neuf, le chef de famille étant Alexandre LÉTOURMY, avec qui habite Jules, qui travaille pour lui. Augustine MAILLARD, désormais veuve, habite avec Georges la maison adjacente. 

En 1926, la famille habite à Mulsanne dans le lieu-dit Les Sablons. Alexandre et Georgette ont eu un fils, dénommé Georges, en 1922. Augustine et Georges habitent avec eux. Une enfant de 10 ans, Juliette VIELLARD, née à Paris, y est également domiciliée.

En 1931, la famille a déménagé.

Pour l'instant, pas de PAPIN de ce côté-là.

Nous allons donc remonter une génération pour trouver les grands-parents et les oncles et tantes d'Auguste Gabriel.

Et vous, auriez-vous une idée de recherche pour trouver ce lien ?

Sources : Archives Départementales de la Sarthe