26 juin 2015

#ChallengeAZ : W comme WUILLEME Ambroise Alexis

Aujourd'hui, je vais tenter de vous retracer le parcours militaire et personnel d'Ambroise Alexis WUILLEME, un des fils de Jean-Baptiste (sosa 32).

extrait de la fiche matricule Ambroise Alexis WUILLEME - AD08

C'est en cherchant sa fiche matricule que je me suis intéressée de plus près à ce collatéral. Ambroise naît le 17 janvier 1870 à Pouru-Saint-Remy (08), de Jean-Baptiste et de Suzanne Lucie SAUVAGE. Lors de son entrée dans l'armée, il effectue le métier de mécanicien à Margut. Il est incorporé au 132ème Régiment d'Infanterie. A la fin de son service, il passe soldat de 1ère classe et obtient son certificat de bonne conduite lors de départ dans l'armée de réserve en 1894.
Emplacement Longwy et Mercy-le-Bas (54)

Grâce également à cette fiche, on apprend qu'il habite à Longwy en Meurthe-et-Moselle en 1895. En effet, j'y trouve la naissance en 1897 de Marie Lucie Mélanie le 8 novembre. Sa mère s'appelle Marie Marguerite MONET, elle n'a que 20 ans. Pas d'autres naissances, ni de décès à Longwy de 1890 à 1902. Et pour cause, puisque sur la fiche, il est dit résidant à Nancy en 1899, 246 rue de Strasbourg. Les registres ne sont malheureusement pas présent en ligne pour cette année. En 1900 et 1902, Ambroise réside à Mercy-le-Bas (54).
En effet, dans les registres de naissances, nous trouvons la naissance de Marcelle Léonie le 17 octobre 1901, et la naissance de Paul Ernest le 17 mai 1903. Malheureusement, ce dernier décédera le 1er octobre suivant.
Les registres sont manquants après 1904.

Afin de trouver d'éventuels autres fils, je cherche sur les tables alphabétiques des registres matricules. Mercy-le-Bas et Longwy font partie du Pays de Briey. Celui-ci était géré selon les dates par les Ardennes ou la Moselle. J'ai également cherché sur les registres de Nancy pour l'année 1919 (pour une naissance éventuelle en 1899). Aucun WUILLEME sur les tables de Mézières, de Metz ou de Nancy de 1915 à 1921.

Je me mets donc en quête du mariage d'Ambroise. Marie ayant 20 ans lors de la naissance de Marie Lucie Mélanie, je suppose la date du mariage entre 1895 et 1897. Chou-blanc sur Longwy, et Mercy-le-Bas mais également sur Margut car pas de registres. Genealogie.com me donne un acte filiatif situé dans la Meurthe-et-Moselle, mais n'étant pas abonnée, impossible d'aller plus loin. Le mariage n'est ni sur geneabank, ni sur bigenet.
45e Régiment d'Infanterie Territoriale
source : chtimiste.com
Nous retrouvons donc Ambroise en 1914, lors de la mobilisation générale. Il est affecté au 45ème Régiment d'Infanterie Territoriale. Il part directement sur le front et notamment participe à la bataille de Longwy. Celle-ci se déroule le 22 août 1914. Le 24 août, Ambroise est fait prisonnier. Aucune mention de cet emprisonnement n'est fait dans le journal de Marche de son Régiment. L'historique régimentaire est à ce jour indisponible.

Il sera interné au camp d'Ohrdruf en Allemagne puis dans le camp de Cassel à partir du 26 mai 1916. Les conditions de vie sont déplorables, notamment à Cassel, qui essuie deux épidémies de typhus durant cette année 1916. Est-ce pour cela qu'Ambroise est hospitalisé en Suisse le 21 décembre 1916. Déjà 2 noël loin de sa famille ! 

Ambroise restera hospitalisé jusqu'au 14 juillet 1917, date à laquelle il sera renvoyé en France. Il sera évacué sur l'hôpital Complémentaire n°10 de Lyon, situé au 4 rue Tissot (9ème arrondissement) ou peut-être au 18 rue Bossuet (6ème).

Il passera en convalescence du 16 juillet au 14 août 1917.  A-t-il pu avoir des nouvelles de Marie et de ses enfants ? Sont-ils toujours domiciliés sur la ligne de front ? 

Ambroise rentrera au dépôt le 16 août 1917. Mais la France a encore besoin de lui et il sera envoyé à Rouen, en sursis d'appel, dès le 4 septembre, pour travailler pour la Commission des Céréales du port, peut-être en tant que mécanicien. En effet, durant la guerre, certains soldats, selon leur métier d'origine, ont été envoyé dans les usines sur les arrières. Le 31 mai 1918, il sera envoyé à l'Entreprise Mandeix au 24 rue Pouchet à Rouen, une entreprise de ravitaillement général. A-t-il pu revoir une fois Marie Marguerite ?

5 jours plus tard, Ambroise, victime d'une hémorragie interne, décède au Grand-Quevilly à 7 kilomètres de Rouen. Il sera reconnu Mort pour la France. 

Il est inscrit sur le monument aux Morts de Mercy-le-Bas,même s'il n'est pas présent sur le livre d'or de la commune, dont il semble manquer des pages.








4 commentaires:

  1. Je pensais avoir enregistré qq chose mais rien.Pourtant cet article sur Wuillème (de ma famille) a résolu une de mes énigmes à Pouru. Moi j'habite St-Cyp.66.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Agnès, nous sommes donc cousines ? Quel est notre ancêtre commun ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour à vous. Marcelle se mariera avec rémi dion, habitera à pouru où ils tiendront une droguerie ,et où il fera aussi couvreur .Ils auront 2 filles marie-rose, handicapée décédée jeune, et geneviève dite ginette, mariée à Jacques chevriaux , de pouru aussi,antiquaire puis comptable dans l'enseignement catholique à reims , qui auront 3 filles

      Supprimer
    2. Bonjour Agnès,

      merci pour tous ces renseignements ;)
      Je ferais donc un article supplémentaire sur ses descendants :)

      Cordialement,

      Supprimer