12 juin 2015

#ChallengeAZ : K comme K.O.


Ou comment trouver l'occasion de vous présenter mon papi de coeur...

Carte postale ancienne Angers
source : notrefamille.com
Nous sommes à Angers (49) le 5 février 1922. A trois heures du matin, Émilienne Marthe HUARD accouche de son troisième enfant au 19 boulevard de Saumur. René Ferdinand Auguste LEDOUX, son époux, déclare sa naissance le 6 février en présence de Emile HOUDEBINE, (48 ans, journalier) et Adrien DABIN (47 ans, négociant), tous deux domiciliés à la même adresse. L'enfant portera les prénoms de Lucien Maurice.

René et Émilienne se sont mariés le 8 janvier 1918 au Mans, le jour des 21 ans d'Émilienne. René sera âgé de 21 ans également 11 jours plus tard. Il est mécanicien. Ses parents sont vivants.

Avant Lucien, sont nés Renée en 1918 et Robert en 1920 au Mans (72), la famille étant domiciliée 1 Cité Contreau en 1921 avec les parents de René, lesquels accueillent un petit Maurice TOURNEL de l'hospice de Paris. Peut-être que cela explique le deuxième prénom de Lucien ? Seul Lucien naîtra à Angers. 

Recensement Le Mans 1921 - 2Mi289_37 vue  340
Recensement Le Mans 1921 - 2Mi289_37 vue  340

Dès 1923, la famille sera de retour au Mans pour la naissance de Lucette, puis celle de Roger.

Malheureusement, Émilienne décède peu après la naissance de Roger. Lucien est âgé de 2 ans.

Le père se remariera avec Yvonne HOUDAYER le 13 juillet 1928 au Mans. Elle est couturière et a déjà un enfant, Charles, présent sur le recensement de 1931 à l'adresse de René N°15 rue du Bourg-Bas. Les deux aînés ainsi que Lucette n'habitent plus avec leur père. Mais Denise, la fille de René et Yvonne a rejoint la famille en 1929.

En 1936, la famille déménage au 61 rue du 11 novembre au Mans. René est devenu ajusteur à la Manufacture du Haut-Rhin. Tous les enfants de René sont présents cette fois-ci.  Lucien a 14 ans.

Recensement Le Mans 1936 - 2Mi289_45 vue 573
Recensement Le Mans 1936 - 2Mi289_45 vue 573
Pendant sa jeunesse, Lucien part travailler dans les vignes de Lavallière (37), chez une connaissance de la famille de son père. En effet, le grand-père de René, Théodule Ferdinand a travaillé en 1877 comme employé des Chemins de fer à Saint-Pierre-des-Corps (37). L'oncle de Lucien, Théodule Alexandre y est né et est décédé à Tours. C'est à Lavallière que Lucien rencontre Marguerite Désirée CHARLUTEAU, sa future femme.

Mais bientôt, c'est la guerre. Lucien est mobilisé et part travailler en STO en Pologne, dans une ferme avec un autre soldat. Libéré en 1945, il épousera Marguerite au Mans le 20 juillet. Le couple aura 5 enfants, dont 1 né hors mariage. Malheureusement, Marguerite contracte la tuberculose et doit régulièrement être hospitalisée en sanatorium. Les enfants sont placés par l'assistance et Lucien, mécanicien, pratiquera alors la boxe en amateur afin d'augmenter ses revenus. 

En 1954, Lucien rencontre Suzanne Léone MONCHÂTRE, ma grand-mère. Suzanne est en instance de divorce et a déjà trois enfants. Elle perdra la garde de ses deux aînés. Le couple s'installe au Mans chez Suzanne avec la dernière fille de Suzanne. Lucien et Marguerite, vivant déjà séparés, divorcent à leur tour et c'est ainsi que Lucien et Suzanne se marient en 1960 au Mans. Ils auront un enfant deux ans plus tard. 

A plusieurs reprises, Lucien et Suzanne accueilleront les enfants de Lucien. 

Lucien travaillera comme jardinier dans l'Armée. Bourru, doté d'un fort caractère, mais également d'un grand sens de l'humour, il n'avait pas son pareil pour égayer les réunions familiales à grand renfort de blagues et d'anecdotes. Les souvenirs que je garde de lui sont les moments passés au jardin ou les jouets en bois qu'il avait fabriqué pour moi et mon frère pour Noël (un grand village pour pouvoir jouer aux voitures). 
Il s'est éteint en mars 1986 d'une longue maladie. J'avais 6 ans.

photo personnelle
Le fameux circuit - noël 1982
Photo personnelle
Papi "Lulu" et moi - 1986
Note : les dates et les événements contemporains sont délibérément vagues pour protéger la confidentialité des personnes encore vivantes. N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez voir vos données personnelles effacées.

Sources :
Crédits photos : archives personnelles - ne pas réutiliser sans mon consentement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire