18 juin 2016

#ChallengeAZ : P comme Pierre, le dernier MACÉ

J'intitule cet article "le dernier MACÉ" car c'est le dernier que j'ai trouvé mais en fait il s'agit du deuxième garçon de la famille MACÉ, fils de Pierre Marie et Françoise Marie GAPAILLARD. Il se nomme Pierre Marie et naît le 6 janvier 1867.

sources : voltigeur59191.over-blog.com
Il fait donc partie de la classe 1887, et sera incorporé sous le matricule n°1924. Exerçant la profession de laboureur, il a les cheveux châtains et les yeux gris-bleu. Son visage est parsemé de tâches de rousseur.
Le 11 novembre 1888, il intègre donc le 102ème Régiment d'Infanterie en tant que soldat de 2ème classe. Il passera néanmoins une période d'instruction en tant que conducteur de caissons de munitions dans le 11ème Régiment d'Artillerie, pour laquelle il obtient la mention "Bien". Avec son certificat de bonne conduite en poche, il passe dans la réserve en 1891. En novembre 1892, on le retrouve résidant à Paris au 86 rue de Rome. Au 82, avait déjà résidé son frère Joseph Marie. Il effectue sa période d'exercices en 1893. Au 30 janvier 1895, il demeure à nouveau à La Prénessaye, et pour cause il y a épousé Philomène LE FLOCH le 18 décembre précédent. Les parents de Philomène sont décédés, dont son père le 1er novembre dernier. Jean Baptiste KERMEUR, délégué du conseil de famille consentira au mariage. 

Pierre et Philomène auront ensemble au moins sept enfants :
  • Pierre (17.01.1896 - 1918)
  • Philomène (20.10.1897-2010)
  • Edouard (11.02.1899-1968)
  • Victor Joseph (17.03.1901-1960)
  • Eugénie (10.09.1902 - )
  • Ernestine (11.01.1904 - )
  • Théophile (30.07.1905 - )

Après avoir emménagé au 163 avenue de Clichy à Paris en août 1896, Pierre revient à La Prénessaye en mai 1897 puis effectue une période d'exercices à la fin de l'année. Il sera d'ailleurs absent pour la déclaration de la naissance de sa fille Philomène.
Il est dans l'armée territoriale mais est dispensé d'exercices en 1902. Il passera finalement dans la réserve en 1907 puis sera libéré le 1er octobre 1914, il a 47 ans. Ce qui sera confirmé le 30 novembre 1918.

source : genealogie22.com
Comme j'ai eu l'occasion de découvrir l'excellent travail fourni par Guy FLAGEUL sur les soldats Morts pour la France de La Prénessaye, je découvre ainsi que Pierre Marie, l'aîné du couple, est décédé durant la guerre, le 20 août 1918, à Cuts (60). Soldat de 2ème classe, il faisait partie du 70ème Régiment d'Infanterie lors de son incorporation en septembre 1916, mais c'est dans le 366ème Régiment d'Infanterie qu'il est tué. Son père touchera un secours de 150 Francs. Les autres garçons de la famille seront épargnés car trop jeunes pour être recrutés. 

Sources : 
Archives Départementales de Côtes d'Armor
site de Guy FLAGEUL, un cousin : genealogie22.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire