17 juin 2016

#ChallengeAZ : O comme Oh, le bel arbre que voilà !

Voici le dernier épisode de la saga des frères MACÉ ! Après avoir retracé le parcours de Jean Marie, Henri puis Victor Marie, voici l’aîné Joseph Marie. 

En effet, un autre frère, Joseph Marie, est né le 21 juin 1863. Il s'est marié le 4 avril 1893 avec Angèle Marie CHAPRON. Tiens, CHAPRON, comme la première femme de Jean Marie ? En effet, les frères ont épousé les deux soeurs. 

Joseph Marie, lui a fait partie de la classe 1883 sous le numéro 2277. Cheveux et yeux noirs, il mesure 1m58 et est laboureur lorsqu'il est recruté. Il entre directement au 71ème Régiment d'Infanterie le 27 novembre 1886. Il passe cependant rapidement en disponibilité le 22 septembre 1887 et de ce fait, ne peut recevoir son certificat de bonne conduite (qui n'est accordé qu'au bout d'un an). Il est soldat 2ème classe. On apprend qu'il a résidé à Paris, en 1888 au 82 rue de Rome et en 1891 au 163bis avenue de Clichy.
Cette année-là, il fera une période d'exercices, qu'il renouvellera en 1897. le 14 décembre 1897, l'administration militaire le déclare non disponible car il est cantonnier à Plémet (22), village à 3 km de La Prénessaye.
En effet, on le retrouve dans les listes nominatives de Plémet en 1906, au lieu-dit "Les Guernilles" avec trois de ses enfants : Marie Louise (11 ans), Victorine (9 ans) et Jean (4 ans d'après son acte de naissance). Un quatrième enfant, Félix, est décédé en décembre 1900 âgé de 2 mois. 

Plémet Recensement 1906 - 2MiLN183 - vue 50 - AD22


Angèle CHAPRON est absente des listes. En effet, elle est décédée le 14 janvier 1904. 5 mois plus tard, le 30 juin, Joseph se remarie avec Marie Joseph CARO, de 15 ans plus jeune, originaire de Plémet. Elle est absente du recensement de 1906, on peut supposer qu'elle est décédée dans la période entre 1904 et 1906. Ils n'auront pas eu d'enfants à Plémet.

Joseph sera libéré du service le 1er octobre 1909.

Et cela nous donne donc ce magnifique arbre, en ajoutant les soeurs MACÉ et tous les enfants connus de la fratrie.

Et ce n'est pas fini ! La famille MACÉ n'a pas dit son dernier mot...

Sources : 
Archives départementales des Côtes-d'Armor
arbre personnel geneanet


2 commentaires: