13 juin 2016

#ChallengeAZ : K comme Kenavo ! Encore des bretons

Ma branche bretonne contient plusieurs personnes ayant pu participer à la grande Guerre selon leur date de naissance. Pierre MACÉ est l'un d'eux.

Pierre MACÉ est né le 10 août 1869 de Mathurin et Marie Françoise LETORT. Il fait donc partie de la classe 1889 et est recruté à Saint-Brieuc, puisqu'il réside à La Prénessaye. Il y exerce la profession de laboureur. 
Sous le matricule 1008, il est tiré au sort sous le numéro 98 mais il intégrera les services auxiliaires suite à une atrophie de la jambe gauche. Comptabilisé dans la 6ème liste, il n'est donc pas incorporé. Son niveau de degré d'instruction militaire est non exercé. Il passe dans la réserve en 1893, puis dans l'armée territoriale en 1903 sans avoir effectué un seul exercice.


parisrues.com

Entre-temps en 1896, il réside au 32 rue Claude Vellefaux à Paris, non loin du carrefour ci-contre. Cette rue est devenue une avenue depuis 1933 et abrite l'hôpital Saint-Louis.

Marié en 1910 avec Léone Marie HUET avec laquelle il aura deux enfants. Léonie naît en 1912 et Aimé en 1913, ce dernier décédera en 1942.

Aussi lors de la mobilisation pour la guerre, il ne sera incorporé que le 11 mai 1915 au 74ème Régiment d'Infanterie Territoriale comme "Bon" absent du service armé. Il sera détaché le 26 février 1917 à La Prénessaye dans ses foyers pour travaux agricoles.

Libéré définitivement le 30 novembre 1918, il perdra sa femme et sa fille en 1920 durant l'été. Il décède le 4 août 1950 à l'âge de 80 ans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire