14 oct. 2016

Mais d'où est originaire Marie GUYON ?

source :
thumbs.dreamstime.com

 Voici l'histoire d'une collatérale d'un ancêtre d'un client qui m'a donné du fil à retordre ! En effet, cette famille se balade entre deux départements limitrophes, la Charente et la Charente-Maritime et plusieurs remariages sont pour le moins originaux. Je vous les  présenterai lors d'un prochain article. Pour l'heure, voici l'histoire de Marie GUYON.


Jean SEGUIN est cultivateur, né à Boresse-et-Martron (Charente-Maritime) le 16 février 1806. Il a deux fils, tous deux prénommés Jean. L'aîné, dit Fils, est né le 27 août 1836 à Saint-Vallier en Charente ; le second, dénommé Jeune ou Alexandre, est né le 5 mars 1847 à Saint-Vallier. Ces deux Jean se sont mariés avec deux Marie THOMAS, soeurs. L'aîné s'est marié à Saint-Vallier en 1860, le second à Sauvignac (16) en 1869.

Emplacement des événements de la famille SEGUIN - geoportail.gouv.fr



Ces sont les deux actes de mariage qui nous apprennent que ces deux enfants n'ont pas la même mère.

Jean dit Fils est issu du premier mariage de Jean SEGUIN, qui a eu lieu à Saint-Vallier avec Françoise OLIVIER en 1831, le jour de la Saint-Valentin. Jean dit Jeune dit Alexandre a pour mère une certaine Marie GUYON. L'acte de mariage, ne nous permet pas d'avoir sa date de décès qui a eu lieu avant le mariage de son fils, l'acte étant noté annexé, mais non numérisé.

Détail Acte de mariage Jean SEGUIN - Marie THOMAS (Sauvignac) - 3E402/8 - AD16


Marie GUYON n'apparaît pas sur les listes du recensement avec son mari Jean SEGUIN en 1841, ni en 1861 à Saint-Vallier où celui-ci demeure avec ses fils.


En épluchant les actes de naissance, nous trouvons deux autres enfants du couple Jean SEGUIN et Marie GUYON : Pierre, né en 1844 et décédé en 1847; Marie, née en 1849 et décédée en 1851.


Le décès de Marie GUYON n'est ni sur les registres de Saint-Vallier, ni sur celui de Boresse-et-Martron. Le couple ne s'est pas marié non plus sur ces deux villages.


D'où vient Marie GUYON et qu'est-elle devenue entre le décès de Marie et le mariage de son fils Jean ?


C'est le baptême de ce dernier qui va nous donner une piste. Son baptême a été célébré à Saint-Vallier le 9 mars 1847 sous le prénom de Daniel, prénom de son parrain qui s'avère être Daniel GUYON, propriétaire à Saint-Aigulin (17). En suivant cette piste sur cette nouvelle commune, nous trouvons le mariage de Jean SEGUIN et Marie GUYON, le 27 février 1843, ainsi que sa naissance le 20 septembre 1805. Daniel GUYON est le grand-père maternel de Jean. Nous apprenons également que Marie GUYON était veuve d'un premier mariage dont elle a eu 4 enfants.


Acte de baptême Daniel (Jean) SEGUIN  (Saint-Vallier) - AD16


C'est grâce aux deux mariages de sa fille Marie, seule survivante à l'âge adulte, que nous avons trouvé la mention du décès de Marie GUYON, dans un village du Lot, Leyme, à 200 km de Saint-Vallier, dans un hospice.


Acte de décès Marie GUYON (Leyme) - AD46

Sur la table de succession du canton de Lacapelle-Marival, nous retrouvons en effet la mention de son décès et son statut "d'aliénée".
Détail Table de succession Marie GUYON (Lacapelle-Marival) - 3Q6281 - AD46



Détail Table de succession Marie GUYON (Lacapelle-Marival) - 3Q6281 - AD46

Est-ce le décès de ses 6 enfants en bas-âge qui a conduit Marie dans cette hospice ? La famille SEGUIN avait-elle l'opportunité de la voir régulièrement ?

Mon client n'a pas souhaité pour l'instant creuser plus loin, mais je sais que les dossiers des internés sont aux Archives Départementales du Lot.

Sources :
Archives Départementales Charente-Maritime (site en maintenance)
Archives Départementales Charente
Archives Départementales Lot


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire