14 nov. 2018

Poilus oubliés d'Argelès-sur-Mer : Alexandre SURJUS

Aujourd'hui, je vous présente Alexandre SURJUS, l'un des 4 poilus ajoutés sur le Monument aux Morts d'Argelès-sur -Mer vendredi dernier.


Alexandre Antonin Paul SURJUS est né à Argelès-sur-Mer le 15/03/1896, il est le fils de Jean Côme Séverin, mercier et Marthe Rose Joséphine BERNARD GIMER.


Le couple aura 6 enfants :
    • Séverin Jean Joseph en 1894 (et qui décède en mai 1896, deux mois après la naissance d'Alexandre),
    • Ludovic Landri Jean en 1897,
    • Joséphine Marthe Rose en 1899,
    • Rose Alexandrine Séverine en 1905,
    • Séverin Omer en 1906.


En 1906, la famille est recensée à Argelès-sur-Mer. Les parents sont cafetiers. Mais en novembre, la famille émigre au Brésil, dans la région de Soro Cabana.


Lors de la mobilisation, Alexandre et Ludovic SURJUS devront rentrer en France pour participer à la Grande Guerre.


Croix de Guerre 1914 1918
Fdutil [CC BY-SA 3.0 
(https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], 
from Wikimedia Commons
Alexandre est mobilisé le premier en janvier 1916. Vu qu’il est à l’étranger, il arrive au corps en avril. Il passe rapidement au grade de caporal le 21/02/1917, redevient soldat puis à nouveau caporal le 17/02/1918. Cité à l’ordre de la Division, pour avoir contre attaqué « l’ennemi bien supérieur en nombre, ne s’est replié qu’à la dernière extrémité s’arrêtant constamment pour enrayer par son feu l’avance de l’ennemi et protéger les replis des fractions voisines », il obtient la Croix de Guerre avec étoile de Bronze le 7/10/1918. Malheureusement, il est tué à l’ennemi le 26/10/1918 près de Nizy-le-Conte, dans l'Aisne, trois semaines avant l'armistice. Ce jour-là, le 46ème Régiment d'Infanterie perd 8 hommes et compte 44 blessés.


La Croix de Guerre ci-contre a une étoile de Bronze et deux palmes de Bronze.



A son décès, Alexandre est déclaré célibataire. 

Transcription de l'acte de décès d'Alexandre SURJUS
Transcription de l'acte de décès d'Alexandre SURJUS - Archives de Paris - 1D38
Extrait du livre d'or d'Argelès-sur-Mer (66) Source : https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/media/FRAN_IR_051016/cvrzlu67hl4--1kh246n1x644y/FRDAFAN85_OF9v173600_L
Son frère, Ludovic, est incorporé en avril 1917. Il obtient une citation à l’ordre du Régiment le 4 mai 1917 et a été décoré de la Croix de Guerre pour avoir tué à bout portant un sous-officier ennemi faisant irruption dans sa tranchée, 5 jours seulement après son arrivée au régiment. Il est  blessé en juin 1918, mais évacué puis disparu et fait prisonnier le même jour. Il sera rapatrié d’Allemagne le 12 janvier 1919. Il repartira seul au Brésil et ne sera pas mobilisé en 1939.  En juillet 1919, il fait partie d’une liste de passagers en tant que stewart sur le vaisseau Canada au départ de Marseille. On nous indique qu'il lui manque le pouce gauche.


Séverin Omer, lui, n’a pas été recensé en France, la dernière trace de son existence sur internet est un passeport obtenu en 1982 au Brésil. Il est marié et réside à côté de Sao Paulo. A ma connaissance, les frères et sœurs d'Alexandre ne sont pas revenus en France.

Passeport de Séverin Omer SURJUS (1982) - source : Familysearch.com


Alexandre SURJUS fait partie des 126 soldats présents sur le Monument aux Morts d'Argelès-sur-Mer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire