21 nov. 2018

Poilus oubliés d'Argelès-sur-Mer (66) : Louis PELISSIER

ville-argelessurmer.fr
Louis Marius PÉLISSIER naît le 17/10/1887 à Sète. Ses parents, Lucien Joseph et Marie MICHEL se sont mariés un an auparavant.
La famille habite à Sète, Boulevard des Casernes. Louis est l’aîné de 6 enfants, tous nés à Sète :
- Paul Justin, né le 20/10/1893 (décédé un an plus tard),
- Charles Paul né le 05/06/1891,
- Joseph Lucien, né le 09/01/1896 (décédé à 5 jours),
- Marius Louis, né le 20/10/1897,
- Augustine Noélie, née le 25/12/1901.

Acte de naissance de Louis Marius PELISSIER - AD34


Louis décide de s’engager dans l’armée pour 3 ans le 23/05/1906, à 18 ans. Il est instituteur et est incorporé dans le 141ème Régiment d’Infanterie, basé à Montpellier. Nommé caporal, puis sergent en 1908, il est classé dans la Compagnie des Chemins de Fer du Midi de 1910 à 1911 et il est envoyé sur Rodez puis Cerbère. 

Fiche de décès militaire Louis Marius PELISSIER
Fiche de décès militaire Louis PELISSIER
memoiredeshommes.gouv.fr
Entre-temps, en mars 1911, il s’est marié avec Magdeleine Marie COSTEDOAT à Montpaon (ancienne commune aujourd’hui Fondamente) dans l’Aveyron. Magdeleine est originaire du Béarn mais vit à Cerbère dans le quartier de la gare, où son père est Employé au Chemin de Fer et sa mère garde-barrière. Louis et Magdeleine habitent à Cerbère dans la Cité Santal en 1911. 

Louis est ensuite affecté à Niort en tant que facteur de la Compagnie des Chemins de Fer de l’État jusqu’au 4/09/1914. Suite à la mobilisation, il est alors rappelé à l’activité le 15/09 et affecté au Régiment d’Infanterie de Rodez. Nommé adjudant puis promu sous-lieutenant, il est affecté au 122ème Régiment d’Infanterie à partir du 08/06/1915. Il décède le 27/09/1915 à Pertes-les-Hurlus, dans la Marne. 

En 1916, les parents de Louis habitent toujours Sète. Son père est concierge. Sa sœur Augustine, obtient une bourse d'entretien pour l'école supérieure de Sète.

Je n’ai pas encore trouvé de descendant de Louis et Magdeleine, ni à Cerbère, ni à Argelès-sur-Mer. Cependant, l'un des frères de Magdeleine est domicilié à Montpaon lors de son mariage à Paris. Il serait donc possible qu'il y ait eu des naissances à Montpaon, si le couple y est resté entre la date du mariage et la date du recensement à Cerbère. Malheureusement, les archives ne sont pas en ligne pour l'instant. Si l'un d'entre vous pouvait vérifier directement sur les registres, nous trouverions peut-être un descendant.

La famille de Magdeleine COSTEDOAT, installée à Cerbère, a eu une descendance dans le département, dans l’Aude, l’Hérault et la région parisienne.

Les deux frères de Louis, Charles et Marius, ont également participé à la Grande Guerre.
    • Charles a été fait prisonnier en 1914 et rapatrié d’Allemagne en 1918. Après une carrière militaire fournie, il  a été nommé Inspecteur de la police mobile à Rouen en 1928. Il a été décoré de la Médaille Commémorative de la Grande Guerre.
    • Marius, incorporé à 18 ans, participera aux deux guerres et a été décoré de la Croix de Guerre avec Palme et Etoile de Bronze, la Médaille Militaire, la Médaille de la Victoire, la Médaille Commémorative et l’Insigne des Blessés, suite à une plaie au thorax en juin 1918.

Louis Marius PÉLISSIER est l'un des 126 poilus d'Argelès-sur-Mer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire